S'inscrire >>  Mot de passe oublié >>
 

Escalade :
RETOUR SUR LE CHAMPIONNAT 42-43 - 1 ET 2 DÉCEMBRE 2018 -
[+]


Escalade :
RETOUR SUR LE WEEK-END MULTI - ACTIVITÉS FAMILLES - 13 ET 14 OCTOBRE 2018 -
[+]


Alpinisme :
RETOUR SUR LE STAGE DE PERFECTIONNEMENT ALPINISME - 7, 8 ET 9 JUILLET 2018 -
[+]


Alpinisme :
RETOUR SUR LE GRAND PARCOURS À CHAMONIX - 23 ET 24 JUIN -
[+]

WEEK-END RANDONNÉE DANS LES GORGES DU TARN ET DE LA JONTE - 25 ET 26 FÉVRIER 2017

1488386686_1.jpg

Samedi 25 Février 2017, 8 heures, nous sommes huit à prendre le départ en direction des Gorges du Tarn et de la Jonte. Le temps s’annonce magnifique et le week-end fantastique.

 

 

C’est un convoi de trois voitures qui se dirige vers Rivière-sur-Tarn, village dans lequel se trouve notre gîte.  Nous arrivons sur le coup des 11 heures : le gîte est vraiment sympa, avec un dortoir de dix lits, une cuisine, une pièce commune, deux douches (dans une même salle d’eau pour plus de convivialité !), un WC et une terrasse rien que pour nous, et les cinq chiens qui nous accompagnent.

Une fois nos affaires rangées et les sacs remplis de victuailles, nous partons pour la première randonnée du week-end. Les organisateurs ont prévu une randonnée facile, courte et accessible à tous au départ du gîte. Nous trouvons rapidement un pré dans lequel nous  partageons notre repas. Les chiens sont heureux de gambader et l’ambiance est aux fous rires. Une cohésion de groupe apparaît très vite, nous promettant un week-end mémorable.

 

 

La randonnée se poursuit sous un soleil radieux. Nous visitons les caves du village abandonné d’Entre-Deux-Monts.

 

Les caves d’Entre-Deux-Monts

Les caves du site d’Entre-Deux-Monts servaient aux vignerons du village de Fontaneilles. Dans le village, on compte 29 caves, plus deux ou trois en ruines. Elles épousent la pente et se fondent dans le paysage. Toits de lauze, portes basses en arcs ou à linteaux plats, murs mitoyens et toits communs ; on a l’impression que les constructeurs ont voulu économiser la surface au sol.  Le mur en face de la porte d’entrée est, souvent, constitué des bancs de rocher. Les portes sont en planche de peuplier, souvent elles ont une double paroi ; à l’extérieur les planches sont à l’horizontale, à l’intérieur à la verticale. Elles sont conçues pour un maximum de fraîcheur tout au long de l’année, ce qui permettait de conserver le vin tout en le bonifiant. Dans chaque cave, on trouvait 3 à 4 foudres (vaissels) contenant 10 à 40 hectolitres de vin. C’était le lieu d’une vie communautaire intense. Certains dimanche les familles s’y retrouvaient pour casser une croûte et goûter le vin, les chants et les bonnes histoires fusaient. Pour plus de commodité un siège et une table de pierre étaient scellés dans le mur. Pour procurer de la fraîcheur, un fruitier était planté devant la cave.

Pour plus d’informations : http://patrimoni.macarel.net/node/23

 

Le parcours nous amène ensuite au pied du château de Peyrelade, un magnifique village à flanc de falaise, dont nous découvrons les jolies maisons. Un lavoir en bas du village sert de piscine pour certains des chiens, nous autorisant une dernière pause avant de rejoindre le gîte.

 

Nous profitons des derniers rayons de soleil, autour d’un verre, sur la terrasse. L’ambiance est bon enfant et une fois que tout le monde a profité des douches, nous nous lançons dans une partie endiablée de Time’s Up avant de passer à table. La soirée raclette se passe à merveille, des liens se tissent, des fous rires éclatent et chacun part rejoindre son lit avec des souvenirs plein la tête.

 

 

Nous débutons la journée de dimanche par un généreux petit déjeuner. Tout le monde a joué le jeu, et nous partons à l’heure du gîte, direction Le Rozier. La randonnée du jour nous mènera aux corniches de la Jonte, avec la découverte des célèbres Vase de Chine et Vase de Sèvres. C’est une magnifique randonnée, un peu plus soutenue que la veille, mais avec des paysages à couper le souffle. Les grimpeurs que nous sommes regardent ces rochers avec une légère (pas si légère que ça) envie de les apprivoiser.

Nous mangeons non loin du Vase de Sèvres, sur une plateforme nous offrant à la fois une vue exceptionnelle et une rencontre avec les très nocives chenilles processionnaires, qui sont en train d’envahir les gorges.

 

 

Le retour à la voiture se fait de bonne heure. Nous décidons alors de nous rendre au Point Sublime pour admirer, cette fois, les Gorges du Tarn. Après un arrêt à Saint-Enimie pour boire un dernier verre et faire durer un maximum ce week-end, nous nous trouvons vraisemblablement dans un village fantôme. Rien n’est ouvert, et nous ne croisons pas grand monde. Il nous faudra rejoindre Mende pour terminer ce week-end en beauté.

 

 

Nous remercions toutes les personnes qui ont participé à cette sortie, et qui, nous l’espérons, en garderont de très bons souvenirs !

 

Nous vous attendons nombreux pour la prochaine sortie !

 

Retrouvez la vidéo faite pour ce week-end sur notre chaîne Youtube en cliquant ici ! (N'oubliez pas de vous abonner. !)

0 commentaire.

Vous devez être inscrit pour pouvoir publier un commentaire.